Google

Gaspard, l’hêtre remarquable de Castillac est entré dans sa nuit, petite musique qu’aurait pu composer pour lui, Maurice Ravel. Je choisis ce jour, lendemain du 3 avril, date de la sortie du film sur les Arbres Remarquables* où il était question qu’il puisse un jour figurer, pour publier ce billet.

Les photos ont été prises il y a quelques semaines sur ce replat si reposant et qui respire la sérénité au dessus de Cadéac. Elle montrent la désolation de ce grand seigneur, fauché, c’est le terme, dans la force de l’âge. Ce pluri-centenaire est le seul arbre du lieu à avoir été abattu par cette méchante tempête de février. Il faut dire qu’il était bien isolé et il n’a pas pu comme les autres hêtres du haut, moins grands et plus groupés, se protéger. Une réflexion qu’on pourrait se risquer à transposer au comportement des hommes…

Mais surtout, c’était un colosse aux pieds d’argile. Son système racinaire était extrêmement superficiel avec très peu de profondeur de sol, comme vous pourrez en juger sur les photos. De ce fait, les racines étaient soumises aux piétinement des bovins venant prendre l’ombre sous sa ramure, ce qui les a fragilisées.

Un hêtre qui mériterait une fin digne …

Quoi qu’il en soit, si vous passez prochainement sur les lieux, merci de ne pas le dégrader. Juste le contempler dans sa grandeur passée qu’il continue à témoigner, même couché. Remémorez-vous les moments heureux passés près de lui. Vos témoignages montrent qu’ils sont nombreux et toujours empreints d’émotion….
Un projet pourrait naitre de ce décès et qui permettrait à Gaspard, de conserver sa dignité.
Nous espérons pouvoir vous en dire plus dans quelques temps.



Voir le magnifique cadre de vie de ce géant photographié en mai 2015 : »Entre Cadéac et Castillac »

 

A propos de l’auteur

Les photos de la rubrique "Pyrénées d'aujourd'hui" ainsi que les textes sont placés sous licence "Creative Commons by-nc-sa/2.0" Mentions légales & contact Suffusion WordPress theme by Sayontan Sinha