Google

Un bien beau dimanche accompagné par la blanche …

Cliquez sur l’image pour déclencher le diaporama

neige en vallée d'Aure Pyrénées

Clocher de l’église Saint-Marcel de Guchan *

Une église qui subirait quelques infiltrations …

Temps subtils où l’hiver n’a pas encore définitivement pris possession des lieux et laisse encore sourdre les nuances automnales tapies sur les sols fauves du val …
Avant que la montagne ne revête son uniforme blanc, elle nous montre l’étendue de sa palette baignée dans une lumière qu’on croyait perdue à tout jamais.

« Et quand même, On se souvient, On se rappelle, De quelque chose, Qu’on pose, près du lit, D’une lumière, Qui brillait la nuit. » GM

Cliquez sur l’image pour obtenir la lumière

Arbizon dans les Pyrénées

Arbizon nimbé de lumière

Lever de soleil en vallée d’Aure, dans les Pyrénées, à proximité de la station de ski de Saint-Lary Soulan dans les Hautes-Pyrénées.

Soleil d’Aure from Philippe Villette on Vimeo.

La lumière est la grande alliée du photographe amateur. Furtive, elle magnifie les paysages et leur donne parfois une aura, qu’en temps normal, ils n’ont pas. Il faut juste prendre le temps de saisir la caresse prodiguée ou la menace proférée …

Cliquez sur l’image pour déclencher l’afflux de lumière

Nuages sur la vallée d'Aure - Pyrénées

Philippe Villette

Les granges foraines de Grascouéou constituent un belvédère intéressant sur la vallée d’Aure. Le lieu ne nécessite qu’une heure de montée sur une piste depuis le village de Soulan. Ensuite, on peut remonter sur la crête en direction du col de Portet. Magnifiques vues sur l’Arbizon, le Pla d’Adet, les pic s du fond de vallée (Lustou, Sarrouyes, Berdalade, Pic de la Haille, pic de Bern …) ainsi que les sommets du Louron. Belles plongées également vers les villages de la vallée (camparan, Bourisp, Sailhan, Estensan, Azet, Saint-Lary …).

Cliquez sur l’image pour déclencher le diaporama

Granges foraines de Grascouéou au dessus de Saint-Lary Soulan vallée d'Aure Pyrénées

Granges foraines de Grascouéou

L’automne n’a pas encore lâché ses fauves flamboyants que la patte blanche de l’hiver, dans sa candeur, le surprend.

Enfouis à jamais les dorures nostalgiques et les frissons écarlates.

Place à un monde binaire qui progresse à pas feutrés, un monde froid en noir et blanc.

Les couleurs se sont dérobées sous la prégnance immaculée mais la douceur, elle, n’a point déserté.

Neige des premiers frimas, tu n’es que légèreté et amours empressés.

Si tes sujets se courbent devant toi, c’est pour rendre hommage à ton envahissante beauté.

Ils ne t’en veulent pas que ta peau diaphane fige tous leurs élans

car tu les protégeras si bien du vent mordant.

Mais, cependant, méfie-toi de tes emportements.

A force de trop les couver, tu vas étouffer tes amants et …

ils vont casser.

Ce serait dommage de rompre ainsi le charme suranné des liaisons imposées …

 

Cliquez sur l’image pour déclencher le diaporama

Premières neiges en vallée d'Aure

Photos prises le 27 novembre 2012 sur le chemin de la Cabane reliant le Pla d’Adet à Espiaube

La nature toujours renouvelée

 

A chaque début d’automne, au moment où les feuilles prennent une belle teinte dorée, je me dis que je n’irai pas; que mon escarcelle de photos de la saison précédente est pleine. Que vais-je prendre de plus que je n’ai déjà pris ?

Puis, je jette un regard vers les cimes, à un moment où le soleil darde sur elles un rayon enjôleur. Non pas ce soleil d’été tout puissant qui écrase toute forme sur son passage aux heures d’une chaude journée.

Plutôt un soleil délicat, fait de mille nuances; un soleil qui joue avec les nuages, entre deux averses; un soleil qui fait suer la route en chauffant son enrobé; un soleil qui fait s’exhaler les fragrances forestières, donne mille reflets à l’eau du torrent et donne même envie à l’arc-en-ciel d’escalader la montagne.

Un soleil qui donne toute sa magnificence  aux sédentaires de la vallée et les revêt d’une parure de feu et de sang. Un soleil qui donne à nouveau envie de prendre la lumière et de s’engouffrer dans la profonde vallée. Histoire de se gaver  de couleurs et d’émotions qui vous font chavirer  les sens.

Alors, comme chaque année, à ma raison défendante mais à mon coeur consentant, je retourne en Rioumajou, l’appareil photo autour du cou.

Je vais tenter de capter la généreuse nature des Pyrénées. Pour garder à l’esprit, ces paysages emprunts d’une folle poésie qui nous font tant aimer la vie …

Cliquez sur l’image pour déclencher le diaporama

Cascade en vallée de Rioumajou - vallée d'Aure - Pyrénées

Danse nature et garde-nous de nos errances …

automne en vallée de Rioumajou Hautes Pyrénées

Quand l »automne, à pas feutrés, s’immisce dans le fond de vallée, le Rioumajou se teint en roux.

Lire la suite »

Transhumance de moutons en vallée d'Aure

En ce dimanche 3 octobre 2010, il est temps de faire redescendre les brebis de la montagne du Rioumajou et de les rentrer au bercail à Vielle-Aure.

Lire la suite »

Ce week-end, de nombreuses transhumances vont avoir lieu dans la vallée. Histoire de vous remettre dans l’ambiance, Montagne Pyrénées vous donne l’occasion de revisiter celle de l’an dernier, vue sous un angle amusé. Au sein de la communauté d’estivants, de surprenants propos avaient été échangés …

Lire la suite »

A propos de l’auteur

Les photos de la rubrique "Pyrénées d'aujourd'hui" ainsi que les textes sont placés sous licence "Creative Commons by-nc-sa/2.0" Mentions légales & contact Suffusion WordPress theme by Sayontan Sinha